Archive pour novembre, 2010

immigration: changement de paradigm

c ‘est en voyant un reportage sur la maternité de mayotte que je me suis demandé quelles ont les motivations pour devenir français.

 

En effet les femmes des comores viennent accoucher uniquement pour que leur enfant puisse avoir la nationalité française et donc bénéficier de tous les avantages qui y sont associés (éducation, santé, protection  sociale, ..).

Les flux migratoires , surtout ceux qui viennent rejoindre leur corelegionnaires, est plus pour béneficier des avantages de l’état protecteur que pour  trouver du travail.

Dans les années d’après guerre les immigrations successives (italiens, espagnols, polonais,  nord africaine,..)  étaient pour reconstruire  la France par manque de bras ( de la dire comme certains immigrés de la quatrième génération que ce sont eux qui ont tout fait il y a une marge, mais leur parents ont participé comme les autres parties de la population).

Maintenant l’immigration du fait du manque de travail est plus orienté vers l’accession aux prestations sociales qu’au travail. Ceci n’est pas général mais une tendance.

A part la France terre d ‘asile pour les personnes persécutées dans leur pays, la tendance de certains de laisser les frontières ouvertes au nom de l’humanisme dessert à la fois le pays d’origine qui manque de bras et alourdit le cout du travail (je ne parles pas du travail au noir qui est un autre fléau)  puisqu’on doit verser des prestations sans compensation salariale.  Globalement le bateau s’enfonce avant de couler car trop de personnes a bord.

On ne peut accueillir toute la misère du monde disait Rocard, et maintenant c’est la réalité, car maintenant ceux qui ne sont pas (ou ne veulent plus) s’intégrer par le travail se tourne vers la religion avec toutes les dérives que nous connaissons.

Pour être gentil on doit être fort. Ce n’est plus le cas chez nous et je le regrette.

mener une politique de développement avec les pays d’immigration serait la voie la plus gagnant-gagnant que je connaisse.  Je ne sens pas forcement cette volonté de la part de nos politiques.

 

 

Pourquoi ce mepris du petit blanc?

Je me suis toujours demandé et un peu plus ces dernières années pourquoi les partis politiques avait le mépris du petit blanc.

etais ce a cause de Wolinski ou Reiser avec ce petit blanc, beauf (on definira plus tard), avec son marcel crade et le slip je ne t en parles pas qui se dore avec bobone au bords de la  grande bleue au camping des flots bleus.

non je me suis dis cette carticature drole (et parfois realiste pour certains)  ne pouvait pas influencer nos  hommes politiques trop fins et intelligents pour  tomber dans ce panneau la.

Etais ce par c’etait la majorité silencieuse qui gobait sans rien dire  toutes les fadaises qu’on leur racontait;  On a le mépris pour des gens  qui se laissent berner.  On aime les hommes (et les femmes) forts qui resistent,  le reste c’est du pipi de chat et tant pis si on les ecrase. Non je ne penses pas que les hommes politiques avisés comme ils sont qu’ils ont joués dans ce registre.

Alors ce sont les psychologues ( à 2 balles diront certains) qui m’ont peut-être donné la clé. En effet tout viens du père (ainsi soit il). Ceux qui nous gouvernent ont peu ou prou été des soixante huitard d’un coté oiu de l’aute de la barrière.On ne sait plus est qui d’ailleurs. l’exemple le plus connu est Cohn -bendit mais la plupart ont participé de prés ou de loin a cette aventure, cette bouffée d’air (comme le chant du cygne de la fin des trente glorieuses). La plupart étaient étudiants, donc a l’époque des privilégiés.

Donc ce psychologue m’a expliqué que les hommes politiques voulaient faire payer aux ouvriers, petit cadres et fonctionnaires l’eructation de 68.

la droite car ils ont eu peur et veulent baillonner ces empecheurs de gagner de l’argent  et la gauche parce qu’ils ont abandonné en milieu de chemin. Mon petit couplet contre la gauche. mais ils devraient les remercier ces petits blancs de ne pas être allés jusqu ‘au bout car maintenant pas sur qu’avec la révolution prolétarienne ils ont auraient les marocains (tiens je me demande si je ne vais pas appeler la halde ;-) ) et autres prébendes que le monde  de l’argent leur a octroyé pour les faire taire.

 

 

quels grands presidents Français?

Ca y est je me lâche dans la diatribe anti-politicienne. une fois de temps en temps ca fait du bien. un pointe de franchouillardise, rien de tel pour pour se regonfler le moral.

Donc j’essayais de me remémorer ce que chacun des présidents de la V republique avait pu apporter au pays tout en lisant mon journal préferé.

Alors la je me suis dit, il va falloir que tu prennes des vitamines car ta mémoire flanche, je n’ai pas trouver  ce que chacun des présidents avaient pu faire de bien pour le pays durant leurs différents septennats/quinquennats, a part les deux premiers présidents. Sans doute l’effet de la nostalgie de la fin des trente glorieuses.

Donc a part De Gaulle que l’on a sanctifie et auquel il ne faut pas toucher (une icône), je ne vois pas ce que les 4 derniers présidents ont pu impulser pour dynamiser et garder sa place à la France.  De Gaulle  avait fière allure, un panache, une aura, une vista qu’aucun de ces successeurs n’avaient.On étaient encore grand a cette époque et lui soudaient tout le monde autour de ces idées de grandeur, de prospérité, d’idée de la nation (on en reparlera dans un prochain post it). Bref c’était un rassembleur et un unificateur. C’est lui qui a lancé en fait tout les grands (ou moins a été l’instigateur)  projets fédérateurs (transport (y compris les autoroutes je sais), l’aèrien, le nucléaire, la défense etc..).

Pompidou a été celui, mal connu, qui a en fait continuer l’oeuvre du maitre et a permis à la France de devenir une puissance industrielle moderne. c’est un  peu  comme Louis Philippe, quelqu’un  de pas forcément sous les feux de la rampe mais qui a transformé la France.

Mais dans tous les suivants  je n’ai pas trouvé grand chose.

Giscard a hérité (et on lui a attribué a tort) la modernité de cette France. A son actif le rapprochement familial(résultat 30 ans après pas terrible  même si cela partait d’un bon sentiment), les virées nocturnes (ca c ‘est une constante,  la forte libido de nos présidents (il faut bien destresser)), les diamants de Bokassa, et l’accordéon  pour faire popu. Si on devait qualifier la personne ca serait le Don Juan sans sa magnificence.

Mitterrand, bête politique, a surfé sur les évolutions politiques plus qu’il ne l ‘ait initiés (que ce soit la chute du mur, l’europe, la culture, ..).  Comme tout président il a voulu laissé sont empreinte intemporelle pour vivre après la mort ( avec la pyramide de Pei, la BN, etc..) La seule chose peut-être est l’abolition d e la peine de mort (pratiquement plus appliqué depuis 76). En tant que personnage ce serait plutôt Le grand Conde

Après son passé trouble, sa fille cachée en fait plus un sujet de roman qu’un homme politique au sens noble du terme.

Chirac, le terrien, celui qui serre les paluches au salon de l’agriculture,  qui a subi les attentats du 11 septembre, et survécu à la cohabitation n’a pas lui non plus apporté un élément fédérateur autour duquel les français pouvaient se rassembler.

Chirac donc, lui aussi a laissé quelque chose et c ‘est le musée du quai Branly. La aussi quelques affaires croustillantes avec la famille Tiberi et les emplois fictifs. Comme les autres présidents il a plus subi les événements qu’il les a initié (par ex l’euro).  Ici ce serait plutôt le régent.

Enfin  Sarkozy, avec ses gesticulations, son énergie certes, sa façon de nous blouser en douceur en envoyant plein de  réformettes qui cachent les reformes qu’il veut faire passer ne donne pas forcement l’image d’un président tel qu’on l ‘imagine (on est parait il encore nostalgique de la royauté ;-) ).  Il a certes sauvé Alsthom que l’homme droit dans ses bottes voulait donné pour 1 euro à un coréen. Donc le personnage auquel il fait penser est plus a Don Salluste.

Bref  maintenant après ces présidents qui ont détricoté le lien social, manqué d’imagination et d’ambition pour la France, on attend le prochain pour voir.

Ces présidents ont laissé faire le marché estimant, comme le pauvre Jospin, qu’on ne pouvait pas faire grand chose; Donc desindustrialisation (Pechiney, Arcelor, chantiers de l’atlantique, DCN,  etc..)  et espoir d’une société de services regulée par le marché (a l’anglaise). Le résultat n’est manifestement pas probant.

Il parait que la volonté politique  de relancer des grandes filières refait surface après 30 ans d’abandon. n’est il pas trop tard?

Je sais il faut être pro-actif et ne pas attendre que tout viennent d’en haut, mais on ne se refait pas de quelques siècles de jacobinisme.

 

 

 

 

integration: ca y est j’ai trouve la martingale ;-)

l’autre jour j’ai eu une revélation, eh oui comme a Lourdes ou la Sallette, je ne demandes pas a être canonisé tout de suite.

En effet en me promenant tranquillement dans ma bonne (la faut le dire vite) ville trés cosmopolite comme dit notre maire, je vois arriver en face de moi trois jeunes des banlieues comme on dit.

je continue mon bonhomme de chemin sans m’écarter et voila qu’au moment de se croiser on se frôle. je continue sans m’arrêter. et la j’entends dans mon dos ces jeunes me traiter de « jambon, bouffeur de porc ».

et c’est la que j’ai eu la révélation. mais oui la résolution de tous nos maux due a l’intégration.

Depuis 40 ans nos hommes (et femmes) politiques se demandaient comment réussir a faire cette intégration qui ne voulait pas se faire alors que les précédentes s’etaient effectuées presque finger in the nose.

eh bien voila la solution c’était le sandwich. (je ne demandes pas de droit d’auteur)

en effet le jambon beur, c ‘était ca la solution. On avait déjà les cornichons il ne manquait plus que le pain (ou les pins) pour le beur et le jambon serrés l’un contre l’autre ne se méfie plus l’un de l’autre. une tranche de pain azym, une tranche de baguette et voila le tout est joué.

c’est la qu on s’aperçoit que la nourriture c’est ce qui rapproche les peuples (on rappelera   Maslow dans un autre article)

 

Pourquoi je critiquerai plus la gauche ;-)

on a dit qu’on avait la droite la plus bête du monde.

On a aussi la gauche la plus idiote du monde. Pourquoi dans notre cher pays cumuler les deux podiums, soyons moins egoiste et partageons avec les autres pays.

est ce congenitale à la nouvelle gauche de 1971 heritière de la SFIO ou est ce que le pouvoir et l’argent ont été le plus fort et que les ors et les prébendes de la république amoindrissent (ou ramollissent)  les meilleurs volontés du monde. Au bénéfice du doute je pencherais par charité chrétienne que c’est acquis plutôt qu’inné.

donc j’en reviens au propos du titre.  eh oui en effet,j’y ai cru un moment a tous ces élans de solidarité, à un monde nouveau basé sur la confiance, le partage, le gout de l’effort,  de la culture pur tous, de la générosité etc..

Mais voila l’épreuve (ou les preuves) depuis 30 ans (en me disant oui ce sera mieux plus tard, ils apprennent etc..) fait que je n’y crois plus du tout.

Et comme tout amoureux econduit, je serais toujours plus dur pour cette gauche qui a trahit que pour la droite de laquelle on savait a quoi s’attendre.

Cette gauche qui s’est recroquevillée sur des idées de bazar toutes faites qui partaient au départ d’une bonne intention comme le droit-de-l’hommisme mais qui a dérivé en des diktats pseudo brejnevien auquel il ne fallait pas toucher.

elle s’est éloignée de ses électeurs pour se recentrer sur son coeur de cible , son noyau dur a savoir les jeunes ado boutonneux (on commence tous par la), bobos parisiens et les minorités visibles (quid des minorités invisibles, alors la l’histoire ne le dit pas),  tandis que la droite avec son lot petits patrons, de personnes agées (attention ils sont en train de les perdre), agriculteurs (et encore), professions libérales et capitaines d’industrie consolide son pré carré.

Donc les ouvriers, cadres, fonctionnaires, veuves et orphelins  justement se retrouvent un peu orphelins.

Donc je ne serais pas indulgent pour cette nomenkatura sans idées, sans principes et sans états d’âme.

 

 

les lumières et les elites.

De tout temps des gens plus inspirés que les autres ont fait évoluer la société.  Quand les autres leur reconnaissaient cette faculté d’anticipation et de clairvoyance ils les suivaient sur les chemins qu’ils leur traçaient.

Cela se faisaient par vagues; les plus instruits ( oui à l’époque c’était comme ca) s’imprégnaient de ces nouvelles idées (ca pouvaient être le passage du roman au gothique au niveau de l’architecture que du passage du moyen age à la renaissance, etc..)  (on les appeleraient early adopter en marketing) et petit à petit ces idées gagnaient toute la société.

Les premiers sont ce que l’on appeleraient les élites (par exemple les philosophes du temps des lumières).

Il y avait à coté ceux qui avaient le pouvoir par la force, l’argent, l’entregent et parfois ces deux mondes se cotoyaient mais ils étaient différents.

Que voyons nous maintenant, mais je reconnais  il est plus facile d’analyser quand on a du recul que lorsqu’on est dans la société elle-même) ?

des élites auto-proclamés  qui n’apportent pas de nouveaux espoirs, de nouveaux horizons mais des gens auto-satisfaits  se gavant de caviar de contrebande et de ferrero-rocher (pour reprendre la pub).

Il y a a mon point de vue des élites sans pensées et qui tels de  jeunes courtisans se laissent acheter par les gens de pouvoir.

Comment après s’étonner de la fracture entre les pseudo-élites qui devraient être le lien, le ferment de changement et une population un peu deboussolée par la mondialisation.

ah Platon, aristote, Michel-ange, Calvin, Montesquieu, Rousseau, Zola, Jaures, et tous les autres revenez au plus vite !!!!!

pourquoi je suis devenu islamophobe?

Rien ne me predisposait  à devenir islamophobe.

Ma culture de tolerance, ouverture d’esprit me dictait de respecter tout le monde y compris athee et agnostique. ;-)

C’est la libre pensée.

Mais trois  événements m’ont fait poser des questions et me rendre compte que mes principes d’ ouverture d’esprit etaient bafoués.

La fatwa contre Salman Rushdie m’a fait prendre conscience que l’on pouvait demander à tuer au nom de la religion islamique et donc que la parole devait être tue (ah la  correlation entre tue et tué) , et personne y compris parmi les mulsumans dit modérés  n’a rien dit.

Le deuxième a été la destruction des boudhas de Bamyam. la ca m’a interpellé car on deni a l’autre sa culture, son histoire son passé. et la aussi personne n’a rien dit.

Le troisième sont les caricatures de Mahomet. la c’est le droit du rire de tout, a la dérision et aussi indirectement à la liberté de la presse que l’on s’attaque et la tout le monde s’est tu. On aurait représenter Jésus en train de forniquer avec Marie-Madeleine et la tous les beaux penseurs se seraient gaussé de cet art élévé au rang de contre-revolution contre la réaction conservatrice de l’église catholique.

Donc l’islam  en tant que religion veut remettre en cause ce que les lumières nous ont laissé et la c’est trop pour moi.  je me battrai contre cette religion qui insidieusement gangrène les esprits. avec mes mots, mes pauvres mots. mais la parole peut être un efficace rempart contre la tyrannie.

 

 

pourquoi ce blog?

Ca y est je me decide a creer ce blog. je ne sais pas si je tiendrais longtemps mais bon essayons.

Il s’agit d’un blog de reflexions sur le monde en general et l’actualite en particulier, car je ne trouve pas dans la vie politique  des personnes qui portent mes idees ou reflexions ou alors il faudrait prendre un bout de chacun.

Donc ici je mettrais mes etats d’ame, mes remarques, mes impressions sur ce monde que je ne comprends plus tres bien.

étant un petit blanc, je ne me sens ni ecouté et presque méprisé par la classe politique;

donc ici il y aura des reflexions plutot poujado-anarchistes ou populo-revolutionnaires.

vous êtes comme ca averti ;-)

 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
aidedeveloppementafrique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quand la vérité blesse
| Le Socialiste Socialisant
| POUR LE GRAND MAGHREB...!