mutualité et finance

rappelons que les 2/3 des francais sont assurés auprès d’une mutuelle et la moitié ont un compte bancaire dans une banque associative. En Europe la aprt des systèmes mutualistes sont assez importants.

meme s’il y a quelques derives dans ce système (voir les caisses d’epargne espagnoles ou allemandes), il faut reconnaitre qu’il est moins soumis aux diktats des financiers que les banques traditionnelles. Il y a certes le credit agricole qui avait les yeux plus gros que le ventre  et a subi quelques revers (emporiki). Mais cela relève de l’épiphénomène.

La stabilité et la résilince du système bancaire et financier repose sur un modèle diversifié et varié sinon il y a un risque systèmique lié à l’uniformité des modèles. il en est de même des systèmes religieux ou de pensées ou de mode alimentaire ou de consommation. Le modèle unique tend à la sclérose puis au delitement.

Se liberer des dogmes proposés par d’autres qui tendent a imposer un modèle unique devrait être la règle en Europe, elle qui se targue d’être le modèle de pensée universelle et qui n’est maintenant que le valet servile d’intérêts financiers.

Les etas unis  et Angleterre impose leur modèle économique (ex l hyper consommation, le modèle libre-echangiste complet, le modèle multiculturel,..)  qui appliquer brut de fonderie en Europe continentale amène (ou plutot précipite) une décadence économique et de pensée.

Il manque un barreur au bateau Europe avec une vision claire et volontariste.

Tout ce qui peut être présenté différent est considéré comme moins efficace.

Cela me fait penser aux lois le chapelier lors de la revolution qui ont abolis les corporations sous pretexte d ‘entrave à la modernité.

Il s’avère que la mutualité ou le compagnonnage avec leur rythme plus lent permmettent au sytème d’évoluer plus profondément.

Renforcer ce système non seulement ne nuit pas à l’économie ou à la pensée mais au contraire renforce le système d’appartenance et renoue du lien et de la proximité.  Elle sont plus ancrés dans le terroir (j’assume le mot comme celui de localisation) et donc plus à même d’être solidaire localement plutôt que de rendre compte à des actionnaires dont le seul but est le retour sur investissement quelque soit les dégats economiques, environnementaux  et humains.

Mutualité et coopération ont été un mouvement ancré dans les territoires, dans des cultures et des communautés défines, qui ont permis de déranger, changer  tout en stabilisant les sociétés dans lesquelles elles ont été créées.

Revenir ace mouvement originel permetrait à ce mouvement d’éviter de singer les groupes plus financiers et de commettre des erreurs comme le credit agricole.

Il faut aussi remettre a plat le système financier auprès des collectivtés locales qui ont été asphyxié par des prets dont elle ne connaissaient pas les tenants et les aboutissants. La auraient pu être le rôle de conseil des systèmes mutualistes.

Malheureusement elles ont faillis (ex Dexia).

 

 

 


Répondre

l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
aidedeveloppementafrique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quand la vérité blesse
| Le Socialiste Socialisant
| POUR LE GRAND MAGHREB...!