l’autonomie des universités est il un bien ou un mal

donner l’autonomie des universités peut être comme la langue d’Esope la meilleure ou la pire des choses selon comment c ‘est utilisé.

D’un coté liberté de définir les cursus, responsabilité budgétaire, recrutement libre,spécialisation sur des filières pointues reconnues au niveau mondial,

d’un autre coté baisse des dotations de l’Etat (comme pour les departments et les regions), l’état se delestant de ,cette charge, autocratie des  présidents d’université, concurrence acharnée entre université tuant les plus petites, pas de prise en compte du rôle recherche au profit de toute filière rentable.

En France,  les droits d’inscription même s’ils ont fortment augmenté sont en deça des universités anglo saxonnes qui peuvent aussi recevoir des subventions d’entreprises. On peut crier au loup mais c’est dans leur culture. DE même enter dans le domaine qui va être boulversé de la formation continue pourrait donner aux universités d’autres leviers financiers. il en est de m^me de la recherche de mécènes.

Rendre l’autonomie aux universités sans donner les moyens est une pure utopie car on ne peut réellement changer de paradigm qui est que l’éducation n’est pas un marché comme un autre.

Il faut donc redéfinir dans un cadre moins passionnel le rôle de l’université et de dl’éducation en général. de recherche dans des domaines fondamentaux est ce pour  acquerir competences et savoir faire pour un emploi ou une gamme d’emploi ou est ce aussi pour définir un honnête hoimme au sens  des lumières?

 

 

l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
aidedeveloppementafrique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quand la vérité blesse
| Le Socialiste Socialisant
| POUR LE GRAND MAGHREB...!